CRÉATION SUR-MESURE : DE GAULLE


DE GAULLE : UN PERSONNAGE HISTORIQUE


« Le patriotisme, c’est aimer son pays. Le nationalisme, c’est détester celui des autres ». Reconnu pour sa vision de la France, le Général de Gaulle était l’un des plus grands orateurs français. Acteur primaire de la Seconde Guerre Mondiale, De Gaulle est l’une des figures emblématiques et marquantes du XXème siècle. Il a contribué à la libération de la France en 1945 et en est devenu, par la suite, président de la cinquième République. D’années en années, jusqu’en 1968, il parle et agit pour la France.

De Gaulle restera un personnage complexe à analyser, doté d’une multitude de facettes plus étonnantes les unes que les autres.




DE GAULLE ET SES PROBLÈMES DE VUE


« De Gaulle était tellement myope qu’il ne voyait pas à un mètre ». Frédérick Forsyth était l’un des journalistes qui suivait De Gaulle dans ses déplacements et notamment lors de ses discours. Ce grand orateur, dont la prestance pouvait en impressionner plus d’un, a donné à la France les discours les plus historiques qu’ils soient.

En réalité De Gaule était atteint d’une hypermétropie aiguë et par conséquent, ne voyait pratiquement rien à plus d’un mètre devant lui.

D’après un de ses journalistes, le chef d’État apprenait par cœur la disposition de la salle pour connaître à l’avance où seraient placés les journalistes qu’il ne pouvait pas voir. Il apprenait également ses discours par cœur pour pouvoir parler devant tout un pays sans avoir besoin d’un texte écrit qu’il ne pouvait pas lire.

De plus, lors des bains de foule, il gardait un contact physique avec l’un de son garde du corps pour ne pas se perdre à cause de sa vue.

De Gaulle a été, en 1952, opéré pour la première fois de la cataracte à l’œil gauche. Comme dans la plupart des cas, elle est bilatérale. Il subit donc une deuxième opération de la cataracte en 1955. Cependant, une fois le cristallin retiré, les chirurgiens n’avaient pas encore la possibilité de le remplacer par des implants intraoculaires. Par conséquent, le chef d’État a dû se résoudre à porter des lunettes en 1956.




DES LUNETTES SUR-MESURE COFFIGON POUR DE GAULLE


Le Général de Gaulle portait des lunettes Coffignon. Hypermétrope, le fondateur de la cinquième République refusait néanmoins de porter ses lunettes et plus particulièrement lors de ses apparitions en public. Trop épaisses à son goût, on ne le verra finalement que très rarement avec ses lunettes qu’il décide de faire faire, sur-mesure, dans la maison de lunettes haut de gamme Coffignon.