top of page

Larmes & voies lacrymales

Les larmes ont de nombreuses fonctions. Au-delà de refléter nos émotions, elles ont pour but de lubrifier la surface oculaire, d'apporter des éléments nutritifs à la surface oculaire et d'évacuer les déchets, micro-organismes, poussières et bien d'autres éléments qui pourraient venir sur la surface oculaire. C'est pour toutes ces raisons qu'il est important de vérifier le bon développement des voies lacrymales, des glandes sécrétrices et de la bonne formation des paupières. Dans cet article nous vous proposons de découvrir les infections les plus communes, les malformations et quelques conseils.

Epiphora


L'épiphora est un excès d'écoulement lacrymal en continu.

Il peut être causé soit par un excès de production lacrymale, soit par une mauvaise évacuation via le canal lacrymal. L'épiphora est également souvent présent chez le nourrisson dont les paupières ne sont pas tout à fait finies d'être formées.


Symptômes :

- Ecoulement excessif et persistant des larmes

- Syndrome d'œil sec


Prise en charge :

- Traitement de la sécheresse oculaire dans les formes légères

- Chirurgie d'implant lacrymal dans les formes les plus sévères



Dacryocystite


La dacryocystite est une infection du canal lacrymal. Elle est causée par une occlusion partielle ou totale du canal lacrymal qui engendre une stagnation des larmes au lieu d'être évacuées correctement. Cette stagnation va causer une infection.


Symptômes :

- Larmoiement et écoulements purulents

- Gonflement du sac lacrymal

- Douleur au clignement


Prise en charge :

- Nettoyage de l'œil en rinçant abondamment avec du sérum physiologique

- Antibiotiques par collyres et/ou voie orale



Sécheresse oculaire


La sécheresse oculaire est un fléau dans notre société.

Il existe plusieurs facteurs intrinsèques ou extrinsèques pouvant favoriser un syndrome d'œil sec :

Les écrans faisant que nous clignons moins, la pollution de l'air, les climatisations ou chauffages engendrant un air ambiant plus sec, le port de lentilles de contact ou certains traitements sont de multiples facteurs extrinsèques pouvant causer une sécheresse oculaire.

Dans les facteurs intrinsèques on retrouvera des pathologies telles que le diabète, des problèmes de thyroïde, syndrome de Gougerot Sjögren, polyarthrite rhumatoïde...

De plus, il y a une prévalence pour les Femmes de présenter une sécheresse oculaire liée aux hormones et à la ménopause.


Symptômes :

- Signes asthénopiques : œil qui pique, gratte, tire et qui est rouge

- Sensation de grains de sables

- Le port de lentilles de contact devient insupportable au fil du temps


Prise en charge :

- La première conduite à tenir est de vérifier l'environnement en limitant chauffage et climatisation en contact direct, penser à cligner régulièrement lors du travail sur écran, éviter les lentilles de contact souples...

- Des larmes artificielles peuvent être un complément dans les formes légères

- Des compresses d'eau chaude peuvent soulager et aider à la sécrétion lacrymale

- Pour les syndromes d'œil sec sévères des traitements plus lourds peuvent être mis en place par un médecin ophtalmologiste spécialisé dans la sécheresse oculaire.

- Egalement, les appareils complémentaires tels que des lunettes à chambre humide sont spécialement conçues pour soulager la sécheresse oculaire.



Orgelet


L'orgelet est une infection de la base du cil. Il peut apparaître n'importe quand et toucher n'importe qui. L'orgelet se présente sous forme d'un bouton qui va devenir blanc.


Symptômes :

- Douleurs au clignement et au touché

- Gonflement sous forme de bouton


Prise en charge :

Traitement à base de pommade et massage



Chalazion


Le chalazion est une inflammation des glandes de Meibomius (glandes permettant la sécrétion d'une partie des larmes). Un chalazion peut apparaître isolé ou de manière chronique.


Symptômes :

- Gêne et douleur au clignement

- Rougeur

- Boursoufflure


Prise en charge en trois temps :

Dans un premier temps la prise en charge sera légère :

- Compresses d'eau chaude

- Massage de la paupière

Dans un second temps si le chalazion persiste :

- Une pommade anti-inflammatoire pourra être prescrite par le médecin ophtalmologiste

Enfin, si le chalazion résiste depuis plusieurs semaines :

- Une incision pourra être pratiquée en anesthésie locale par l'ophtalmologue si le chalazion grossit malgré les traitements.



Les conseils de Coffignon


Pour les yeux maquillés :

Evitez le crayon sur le bord de la paupière, cela bouche les glandes lacrymales, perturbe donc leur sécrétion et leur évacuation et peut causer une infection.

Il est primordial de démaquiller ses yeux tous les soirs. Un coton démaquillant ou une microfibre adaptée accompagnée d'une solution démaquillante suffisent.

Prenez le temps de masser l'œil sans trop appuyer dessus.

Astuce : un coton tige permet de finir le démaquillage en toute facilité.


Pour les porteurs de lentilles :

Il est vital de procéder à l'entretien de ses lentilles tous les jours avec les produits préconisés.

Pas de contact avec l'eau lors du port des lentilles. Pas de douche, ne pas se rincer le visage, pas de natation...

Maquillez vos yeux après avoir posé les lentilles et démaquillez-les après leur retrait.

En cas de sécheresse, certaines solutions de larmes artificielles sont compatibles avec les lentilles, demandez conseil à votre pharmacien.


L'hygiène palpébrale :

L'hygiène palpébrale est très important pour limiter les infections, aider à la sécrétion lacrymale et à la bonne évacuation. Il doit se faire matin et soir. Une compresse d'eau chaude pourra compléter ce rituel afin de détendre les paupières et faciliter le désengorgement des canaux lacrymaux.


Le sérum physiologique :

Le sérum physiologique est une solution de lavage oculaire ponctuelle. Composé de chlorure de sodium autrement dit 'sel', il va balayer les déchets et dépôts présents sur la surface oculaire. Néanmoins, le sérum physiologique ne doit pas être utilisé de manière quotidienne. Le sel qu'il contient engendrera à terme une sécheresse oculaire.


Emy Cattin

Opticienne-Optométriste

bottom of page