top of page

Tout savoir sur le daltonisme

D’origine génétique principalement, le daltonisme affecte la perception d'une ou de plusieurs couleurs et peut s’avérer gênant, pour le quotidien. Il concerne 8 % de la population masculine contre seulement 0,5% des femmes.

daltonisme

Comment percevons-nous les couleurs ?


L’œil est capable de distinguer plusieurs milliers de couleurs différentes, voire des millions (chiffres variables en fonction des études scientifiques menées).


Pour cela l’œil dispose de récepteurs spécifiques permettant de « décomposer » chaque couleur, à partir de trois couleurs primaires : le bleu, le vert et le rouge. Physiologiquement, les cellules de la rétine se décomposent en :

· bâtonnets : cellules permettant la vision en faible luminosité, ne permet pas la vision des couleurs : nuances de gris,

· cônes verts (sensibles au vert), qui représentent 58% du nombre des cônes,

· cônes bleus (sensibles au bleu), qui représentent 3%. Ils sont peu nombreux mais de grande taille.

· cônes rouges (sensibles également au jaune), qui représentent 39% du nombre des cônes.


La vision des couleurs se fait sur 3 axes :

· du clair au sombre,

· du bleu au jaune,

· du rouge au vert.


La combinaison des trois, permet à notre système visuel de recomposer une couleur spécifique. Nous sommes trichromates lorsque les trois types de cônes sont fonctionnels (vision normale). Si les cellules de la rétine transmettent une information erronée, résultant de la défaillance de l'un des types de cônes, l'impression constituée par le cerveau sera fausse. Chez les dichromates, il n'existe que deux types de cônes fonctionnels, en général les verts et les bleus. Chez le monochromate, l'anomalie visuelle est encore plus handicapante ; la personne voyant en noir et blanc.



Qu'est-ce que le daltonisme ?


L’altération de la perception des couleurs s’appelle la dyschromatopsie. Dans la vie courante on parle souvent de daltonisme, qui est en réalité un des cas de dyschromatopsie mis en évidence par John Dalton en 1798. On l’appelle aussi deutéranopie, qui est l’incapacité à distinguer le rouge du vert (absence des cônes sensibles au vert, cas d'anomalie le plus fréquent). Dans les différents troubles de la vision des couleurs, le daltonisme est le plus fréquent, qui ne permet de percevoir que trois teintes : le bleu, le jaune et une teinte grise ou blanche.



Qui est touché par le daltonisme ?


Le daltonisme touche principalement les hommes car c'est un gène déficient faisant partie du 23e chromosome qui provoque la maladie. Ce chromosome (aussi appelé chromosome sexuel) est le déterminant du sexe de l'enfant. Ce chromosome n'est pas le même chez les hommes que chez les femmes. Chez ces dernières, il est constitué de deux chromosomes X. Chez les hommes, il est constitué d’un chromosome X et d’un chromosome Y. Le daltonisme rouge-vert est lié au chromosome X, raison pour laquelle il n’affecte pas les hommes et les femmes dans la même mesure ; 8% des hommes environ et moins de 1% des femmes.

daltonisme definition

Quels sont les types de daltonisme ?


Il existe plusieurs atteintes possibles. Une personne atteinte de daltonisme peut avoir qu'une seule, de plusieurs couleurs ou d'aucune couleur vues. Ainsi, il existe trois types de daltonisme :


Trichromate Anormal

La lumière est perçue, mais les photorécepteurs, ont moins de sensibilité à une couleur donnée :

- Deutéranomalie : le plus répandu, baisse de sensibilité à la couleur verte

- Protanomalie : baisse de sensibilité à la couleur rouge

- Tritanomalie : le plus rare et le plus handicapant, baisse de sensibilité à la couleur bleue, cela signifie que la personne atteinte a des difficultés à différencier les nuances de bleu, jaune, violet, rouge et vert.


Dyschromatopsie

La dyschromatopsie signifie qu'un photorécepteur d'une couleur précise n'est pas fonctionnel.

- Deutéranope : absence des cônes sensibles au vert : la personne atteinte est dans l'incapacité de voir la couleur verte

- Protanope : absence des cônes sensibles au rouge : la personne atteinte est dans l'incapacité de voir la couleur rouge

- Tritanope : absence des cônes sensibles au bleu : la personne atteinte est l'incapacité de voir la couleur bleue


Monochromate ou Achromate

L'achromatopsie signifie qu'aucun photorécepteur n'est fonctionnel. La personne atteinte ne perçoit aucune couleur et ne voit qu'en nuances de gris.



Comment diagnostiquer le daltonisme ?


La dyschromatopsie est souvent diagnostiquée tardivement, car le cerveau s'adapte par rapport aux couleurs apprises pendant l'école.

Néanmoins, c'est souvent le corps enseignant qui s'aperçoit du problème.


Le test de Ishihara

Lors du rendez-vous ophtalmologique, un test rapide peut être effectué, c'est le test de Ishihara. Certainement le plus connu et le plus pratiqué, le test de Ishihara consiste à reconnaître des numéros de couleur sur un fond d'une couleur opposée.


Le test de Farnsworth

Il consiste à remettre des pastilles de couleurs dans leur ordre de dégradé. Ce test est plus précis que celui d'Ishihara, car en plus de dépister le daltonisme, il permet de diagnostiquer les couleurs atteintes précisément.


Le test des lanternes

Très rapide également, ce test consiste à allumer deux lumières diffusant soit la couleur rouge, soit la couleur jaune, soit la couleur verte. La lumière reste allumée pendant 2 secondes, pendant ce temps, le patient doit indiquer les couleurs qu'il a aperçu.



La plupart de ces tests se pratiquent avec l'orthoptiste qui posera le diagnostique final.



Qu'est-ce que le daltonisme implique au quotidien ?


Au-delà de certaines activités de loisirs impossibles, pour certains daltoniens c'est la conduite qu'ils préfèrent éviter même si aucune loi à ce jour, interdit la conduite aux daltoniens.


Néanmoins, certains corps de métiers sont fermés aux personnes atteintes de dyschromatopsie. Ainsi, les daltoniens ne pourront pas devenir, électricien, pilote ou contrôleur aérien, fabricant de peinture textile ou papier, conducteur de train ou agent ferroviaire, pharmacien ou technicien de laboratoire, agent de douanes ou militaire, service d'incendie...



Quelles sont les solutions pour le daltonisme ?


De plus en plus de recherches sont en cours afin de trouver des solutions pour pallier au daltonisme.


En attendant de traiter la maladie, des aides visuelles existent, les filtres ont toujours été une solution relativement efficace, ces derniers vont permettre de renforcer les couleurs tout juste distinguées par le patient ce qui va relever les contrastes.


Chez Coffignon, nous disposons de multiples filtres à essayer pour nos client ayant des difficultés dans la vision des couleurs. L'important est de les essayer afin de valider la couleur du filtre le plus efficace.


Comments


bottom of page