top of page

Analyse des verres à freination de la myopie pour enfant

Les verres à freination de la myopie ont fait leur entrée depuis plus de 10 ans maintenant. Il est temps de prendre du recule et de vérifier leur légitimité.

La pandémie mondiale de la myopie


Depuis plusieurs années la Haute Autorité de Santé tire la sonnette d'alarme sur la pandémie mondiale myopique qui est entrain de s'installer doucement mais sûrement dans la société moderne. On prévoit d'ici 2050 que 50% de la population mondiale sera myope. C'est un fléau que les verriers tentent le tout pour le tout d'éviter.

A l'heure actuelle, les verres sont disponibles seulement sur prescription et nécessitent un suivi rigoureux chez l'ophtalmologiste comme chez l'opticien.


Il est à noter qu'une myopie forte (>5dioptrie) il y a 41% de risques de développer une maculopathie et 22% de risques de générer un décollement de rétine. Au delà du problème visuel, la myopie engendre un problème de santé oculaire pouvant aller jusqu'à la cécité.



Le verre Miyosmart d'Hoya[1]


Hoya a été l'un des premiers verriers à se pencher sur les verres à freination myopique. Dès 2012 en collaboration avec l'université d'Hong Kong, le verrier Nippon commence à développer son premier verre à vocation de freiner la myopie : le Miyosmart, inclue la technologie D.I.M.S. Cette nouvelle technologie de verre dite D.I.M.S. (Défocus Incorporated Multiple Segments) a pour principe d'apporter à la fois une correction visuelle grâce à la zone centrale et une réduction de l’évolution de la myopie grâce à la zone périphérique alvéolée. Il permet ainsi d’obtenir un flux d’images équilibré entre la correction visuelle et la freination de la myopie.

C'est en suivant ses petits porteurs de 2014 à 2021 qu'Hoya a pu déterminer des résultats probants :

- En moyenne une réduction de 59% du défaut réfractif avec 8 enfants sur 10 ayant leur défaut visuel stabilisé.

- La longueur axiale de l'œil serait quand à elle 60% plus faible avec 9 enfants sur 10 ayant leur longueur axiale égale à celle d'un emétrope. Le verre Miyosmart est aujourd'hui le moins contesté sur le marché, il a notamment été reconnu d'utilité publique par la Haute Autorité de Santé le 29 Mars 2022. De plus, depuis Avril 2023 cette technologie de verre est disponible en photochromique ce qui permet à l'enfant de ne pas avoir à changer de lunettes lorsqu'il est en extérieur.

Le verre MyoVision de Zeiss[2]


Carl Zeiss Vision est pionnier dans la recherche de dispositifs médicaux visuels. C'est en 2010 qu'ont été commercialisés leur premier verre le MyoVision en Asie seulement. En 2022, 12 ans après avoir commencé les essais de ses verres à freination myopique, le verrier Allemand sort sa 3ème génération de sa technologie : le MyoVision ACE, facile d'adaptation, cette nouvelle technologie a pour vocation de limiter l'élongation axiale de l'œil et donc l'évolution de la myopie. C'est un verre unifocale asphérique sur le principe d'une correction myopique en hypercentre du verre et d'un flou en périphérie. Il permet selon la dernière étude en date de 2012 de ralentir de 30% l'évolution de la myopie, avec des effets dès 6mois de port.

Au delà de leur commercialisation de verres à freination, Zeiss mise beaucoup sur la prévention et interpelle les modes de vie :

- Passer 2 heures par jour en extérieur minimum.

- Limiter les écrans avant 7 ans.

- Eloigner de plus de 35cm les tablettes et téléphones.

- Eviter la lecture en lumière artificielle.



Le verre Stellest d'Essilor[3]


Testés depuis 2019, et commercialisés depuis 2021, les verres Stellest à freination de la myopie du verrier Français ont été l'objet d'une étude sur 3 ans de 2019 à 2022. Les résultats de cette étude sont encourageants :

- En moyenne, 1 dioptrie d'évolution myopique évitée par le port du verre Stellest.

- La durée de port à prouvée son importance, en effet, lors de cette étude, les enfants portant à plein temps leurs lunettes à verres Stellest ont montré une nette efficacité du contrôle de leur myopie.

- Enfin, leur efficacité sur les enfants plus jeunes étaient indéniable. Néanmoins, les résultats confirment que les verres Essilor Stellest sont également efficaces pour ralentir la progression de la myopie et l'élongation axiale chez les enfants plus âgés.


Conclusion de ces études


Les verres à freination de la myopie ont fait leurs preuves et le recule d'aujourd'hui nous permet de conseiller ces verres à nos petits porteurs de lunettes. L'enjeu de santé oculaire et visuel est bien trop grand pour rester sans agir et laisser la myopie s'installer et évoluer. Disponibles sur prescription ils visent essentiellement les enfants âgés entre 6 et 13 ans (âge des poussées de croissances les plus importantes).

De plus, ils incitent à un contrôle rigoureux et plus régulier entre l'opticien et l'ophtalmologiste qui pourront collaborer via un petit livret de suivi où sera noté les résultats (Acuité Visuelle et Réfractions) et les ressentis du petit patient.



Bibliographie

1. Etude Hoya Vision Care : technologie DIMS, résultats de l'étude après 6ans de port

2. Etude Carl Zeiss Vision & Centre Ophtalmique Zhongshan : le verre MyoVision de Zeiss ralentit de 30% la progression de la myopie chez l'enfant, Acuité 24 Mai 2012

3. Stellest : une étude clinique sur 3 ans confirme leur efficacité, Acuité 07 Septembre 2022.

コメント


bottom of page